Combattre efficacement l’Organisation dite Etat islamique implique une révision urgente et profonde de nos alliances

jeudi 27 août 2015
par  Jean-François
popularité : 24%


Combattre efficacement l’Organisation dite Etat islamique implique une révision urgente et profonde de nos alliances et notamment de faire alliance avec le Gouvernement légal syrien de M. El Assad



L’inefficacité des actions menées par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis d’Amérique, avec la participation de la France, est indiscutable et évidente pour tout observateur lucide : l’Organisation dite Etat islamique s’est maintenue dans les territoires qu’elle avait conquis, tant en Irak qu’en Syrie et l’exode des populations civiles de Syrie et d’Irak, l’arrivée massive de nombre d’entre eux en Europe, en dit long sur le désarroi, le désespoir et les souffrances terribles subies du fait de ces guerres cruelles.

L’Organisation des Nations Unies, « le machin », comme disait le général de Gaulle, a prouvé une fois de plus son inefficacité et son incompétence : aucune force d’intervention et de maintien de la paix n’a été dépêchée sur place depuis le déclenchement des hostilités, en dépit des avancées de l’Organisation dite Etat islamique et des actes de barbarie perpétrés en toute impunité. Le récent assassinat barbare de M. Khaled Assaad, 82 ans, ancien directeur du site syrien de Palmyre, décapité sur « une place de Palmyre devant des dizaines de personnes » en est un triste exemple récent.

Dans ce contexte, la position des Etats-Unis et du Gouvernement français actuel est incohérente, dangereuse et contre-productive. En s’obstinant à s’opposer au Gouvernement légal syrien, seul en mesure, avec les kurdes, de contrer sur le terrain l’Organisation dite Etat islamique, elle conduit à renforcer de facto cette Organisation terroriste et à s’en faire les complices. Une telle attitude, si elle avait été mise en œuvre par les Occidentaux durant la seconde guerre mondiale en refusant toute alliance avec Staline en invoquant le caractère également peu recommandable de son régime, aurait fait le jeu d’Hitler et aurait amplement contribué à assurer le maintien du régime nazi.

Actuellement les Etats-Unis et la France ont une lourde responsabilité dans le maintien et la consolidation de l’Organisation dite Etat islamique, avec leur cortège sinistre de déplacements de population, de mise en esclavage de femmes et d’enfants chrétiens ou d’autres minorités, de massacres barbares. Actuellement les crimes génocidaires nazis que le monde occidental n’a cessé de dénoncer se reproduisent ouvertement actuellement sous nos yeux, sous des formes différentes, et les grandes puissances occidentales comme l’ONU laissent faire ! Quelle honte ! quelle indignité ! quel scandale !

Il est en réalité grand temps de revoir nos alliances et de s’allier pendant qu’il en est encore temps avec le régime en poste à Damas. Mieux vaut reconnaître ses erreurs que de persister à nier les réalités.

Organiser une conférence internationale à Paris pour apporter un soutien aux populations déplacées, comme cela est prévu pour le 8 septembre prochain, est nécessaire et souhaitable. Mais ce n’est pas suffisant. On commence à mesurer aujourd’hui en Europe les conséquences en terme de flux migratoires de la déstabilisation de l’Irak, de la Syrie et de la Libye. Au Proche-Orient, il importe de combattre enfin efficacement cette organisation islamiste terroriste et barbare qu’est Daesh. Car il faudra un jour rendre des comptes, devant Dieu ou, pour ceux qui ne croient pas, devant l’histoire.