La France est un pays chrétien, qu’on le veuille ou non, même si cela est plus ou moins visible selon les périodes

jeudi 25 juin 2015
par  Jean-François
popularité : 2%

« La France est un pays chrétien, qu’on le veuille ou non, même si cela est plus ou moins visible selon les périodes »

« La proposition de Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman, d’allouer les églises vides au culte musulman, n’a pas manqué de susciter la polémique. Pour Jean-Frédéric Poisson, député du Parti chrétien démocrate (PCD) des Yvelines, elle est irrecevable car les cultes ne sont pas interchangeables. L’occasion pour lui de rappeler que le christianisme fait partie intégrante de l’identité française.

Comment avez-vous reçu la proposition de Dalil Boubakeur ?

Quand j’ai entendu cette proposition, j’ai d’abord pensé à une provocation. Le recteur Boubakeur a d’ailleurs fait marche arrière assez rapidement, avec un communiqué dans les heures qui ont suivi le début de la polémique. Les églises ne sont pas n’importe lesquels lieux, elles sont la trace d’hommes et de femmes qui ont construit des édifices pour y prier leur Dieu, ce ne sont pas des immeubles quelconques.

Qu’est-ce qui dérange ?

Cela alimente le sentiment de remplacement. Je suis très hostile à la thèse qui soutient que le multiculturalisme est quelque chose de formidable, que tout se vaut, cela revient à une vision relativiste des choses.

En quoi l’Église catholique a-t-elle une place spécifique en France ?

La France est un pays chrétien, qu’on le veuille ou non, et même si cela est plus ou moins visible selon les périodes. Cette identité ne doit ni se perdre, ni être diluée.
Mais certaines églises sont parfois confiées aux municipalités pour d’autres usages…
Éventuellement, dans le cas d’églises qui ne servent plus et qui ont été désacralisées, celles-ci peuvent être confiées à la population de façon universelle, pour des activités culturelles ou autre, comme c’est le cas pour une chapelle de Rambouillet, où je réside. Mais pour un autre culte, ça non. Tous les cultes ne sont pas équivalents.

Si les musulmans veulent des lieux de culte, ils peuvent faire comme les autres, à savoir les financer sur leurs propres deniers. C’est ce qui s’est passé avec la cathédrale d’Évry, le dernier édifice catholique en date, payé intégralement avec les dons des fidèles.

Même si cela peut impliquer le recours à des capitaux étranger ?

Tant que tout est sous contrôle, cela ne pose pas forcément problème. L’essentiel est d’être vigilant à ce que les mosquées ne soient pas des lieux où puisse prospérer le salafisme et être lancés des appels au jihad. C’est inadmissible. Mais je suis favorable à ce que les musulmans disposent de leurs lieux pour prier. »

Source

Famille chrétienne