Manifester dimanche 19 janvier 2020 à Paris contre les lois dites de bioéthique

mardi 7 janvier 2020
popularité : 4%


Laissez les Vivre SOS Futures Mères appelle à manifester dimanche 19 janvier 2020 à Paris contre les lois dites de bioéthique



Communiqué de Laissez les Vivre – Sos Futures Mères :

« Et si un train pouvait en cacher un autre ? Trêve de plaisanterie. Certes, qui n’aimerait pas en voir circuler davantage ces jours-ci. Et, pourtant, la réforme des retraites telle qu’elle est présentée à l’opinion publique semble d’emblée assez simple et assez juste : suppression des régimes spéciaux, alignement des retraites des salariés du public sur celles du privé. Cela paraît d’autant plus équitable que les salariés du public bénéficient de la sécurité de l’emploi alors que ceux du privé n’en ont pas et qu’on ne cesse de constater la pression à la baisse des salaires à l’embauche. Toutes les familles ou presque sont frappées de près ou de loin par le drame du chômage de longue durée. Dans le même temps, la pénibilité du travail des conducteurs de train ayant été quasiment supprimée par l’automatisation, comment justifier un départ prématuré à la retraite ? Un euro cotisé pour gagner un point, cela semble si juste que cela paraît simpliste.

Et, pourtant, un scandale à peine dévoilé par le gouvernement et quasiment pas évoqué par les manifestants se cache dans le projet de retraite : la disparition de la spécificité de la famille nombreuse. C’est bien là que réside le serpent caché de la réforme. Même ceux qui évoquent à juste titre la main mise sur l’épargne retraite des compagnies d’assurances anglo-saxonnes n’osent pas aborder le problème. Comme si même le mot famille était devenu tabou. Le média alternatif de gauche “Médiapart” et le député de “Debout la France” Nicolas Dupont-Aignan ont certes obtenu par leurs révélations la démission de Monsieur Jean-Paul Delevoye : ils ont en effet divulgué à la fois ses multiples “oublis” et la possibilité prévue par la loi Pacte de dispenser de cotisations aux régimes complémentaires les 300.000 salariés les mieux payés de notre pays qui pourront ainsi ouvrir des plans épargne retraite à l’étranger. Le rôle du fonds de pension américain Blackrock, qui a des vues sur l’épargne retraite des Français, est ainsi révélé. S’il est certes logique que le média gauchiste Médiapart ne se sente nullement concerné par la défense de la famille, il semble plus étrange, en revanche, que Nicolas Dupont-Aignan qui, en principe, défend des valeurs traditionnelles ne le soit pas. Enfin, ce n’est pas vraiment la première fois !

Les familles nombreuses sont donc les grandes “sacrifiées” de ce projet. Pas assez défendues financièrement par ceux qui sont chargés de les représenter, elles semblent à peine conscientes de ce qui les attend. La suppression des 8 trimestres supplémentaires de retraite par enfant pour les mères de famille, ainsi que la majoration de 10% à partir du 3e enfant pour les deux parents sont supprimées. Cette majoration est remplacée par une majoration de 5% par enfant dès le 1er enfant et de 2% en plus, pour les mères seulement, à partir du 3e enfant. D’ailleurs, cette notion archaïque de père, cela existerait-il encore ? Pas sûr, au moment où le gouvernement prévoit la P.M.A sans père.

Attaquée, tant financièrement que moralement, la famille doit se défendre et ce n’est sans doute pas un hasard de calendrier si le projet de destruction de la retraite des familles nombreuses caché dans le vaste projet de réformes des retraites soit présenté en même temps par le gouvernement que le projet de loi bioéthique. Horrifiées par le projet des lois de bioéthique qui peuvent totalement détruire la société, les familles ne se sentent pas le droit de se battre pour garder leurs droits que d’aucuns pourraient considérer comme des privilèges. Et, pourtant, ce sont bien elles qui peuvent assurer l’équilibre des retraites. La crise du financement des retraites, bientôt 3 milliards d’euros de déficit en 2021, s’explique encore plus par l’effondrement démographique que par le marasme économique et par l’allongement de la durée de vie (de quoi donner à nouveau des idées à Monsieur Attali).

C’est pourquoi Laissez les Vivre Sos Futures Mères appelle à manifester dimanche 19 janvier 2020 à Paris contre les lois de bioéthique, à l’appel du Collectif “Marchons Enfants”, issu de la “Manif pour Tous”. »

Site à consulter :

laissez les vivre