Attentats à la préfecture de police de Paris : une très grande gravité

mercredi 16 octobre 2019
popularité : 11%


Attentats à la préfecture de police de Paris : une très grande gravité et un aveuglement volontaire



« Ces faits (…) ne relèvent pas du terrorisme au stade des investigations. »

C’est ainsi que la porte-parole du gouvernement a parlé de l’attentat du 3 octobre 2019 qui a ôté la vie à quatre policiers dans les locaux de la préfecture de police de Paris !

« (Il n’y a) pas d’indication sur une éventuelle radicalisation », a même osé ajouter Sibeth Ndiaye !

De qui se moque-t-elle ?

Cet aveuglement volontaire est insupportable !

Toujours le même blabla à chaque attentat : il s’agit soi-disant d’un « déséquilibré », d’une « personne sans histoire » et même d’un « fonctionnaire modèle » !

Pourtant les éléments indiquant que le terroriste est bien un islamiste sont nombreux et ne laissent guère de doute.

Le mode opératoire d’abord : attaque au couteau comme le suggère l’Etat islamiste.

Et puis le profil de l’assassin (converti à l’Islam depuis 11 ans et non 18 mois comme l’ont d’abord répété en boucle les médias !) :

• Il fréquentait assidûment une mosquée salafiste où sévit un prédicateur connu de la DGSI.
• La nuit antérieure à l’attentat, il a été entendu hurler « Allah akbar » par un voisin policier.
• Sur son compte Facebook, il partageait des vidéos de prêcheurs radicaux.
• Après l’attentat contre Charlie Hebdo, un de ses collègues policiers l’avait entendu s’exclamer « c’est bien fait ! »
Mais, d’après Christophe Castaner, le tueur n’a « jamais présenté de difficulté comportementale », ni « le moindre signe d’alerte » !

« Le fait qu’on se convertisse à l’Islam n’est pas un signe automatique de radicalisation », s’est cru obligée d’ajouter Sibeth Ndiaye !

Toujours le « pas d’amalgame » !

Ça suffit ! Aidez-moi à réinformer les Français !

Ce qui s’est passé à la préfecture de police de Paris est extrêmement grave.

Non seulement l’attentat s’est déroulé dans un des lieux a priori les plus sûrs de France…

.. mais, il a été commis par un agent de l’Etat !

Le terroriste, Mickaël Harpon, travaillait à la préfecture de police de Paris depuis 2003 !

Il y aurait environ une trentaine de policiers suivis pour « radicalisation » aujourd’hui en France…
… ceci sans compter tous les « Mickaël Harpon » qui ne font l’objet d’aucune vigilance particulière selon l’aveu du ministre de l’Intérieur !

Le rapport de l’Assemblée nationale sur l’infiltration de l’Islam radical en France rendu public à la fin du mois de juin dernier mettait déjà sévèrement en garde le gouvernement.

Parmi les 21 000 individus fichés pour « radicalisation à caractère terroriste », 1 500 d’entre eux ont exercé, ou continuent d’exercer, des professions dites « sensibles » !

Autrement dit, ils travaillent dans les transports terrestres (trains, métros), aérien (avions) ou ont été recrutés par des compagnies privées de sécurité !

« Ces secteurs font l’objet de contrôles moins stricts, alors même que leurs membres remplissent des missions de sécurité et peuvent être armés », peut-on lire dans ce texte.

C’est très grave car des milliers d’agents de sécurité vont être recrutés en vue des Jeux olympiques de Paris en 2024 !

Parmi ceux qui ont pour mission de nous protéger, certains représentent de véritables menaces !

Assez d’angélisme ! Notre pays doit se réveiller !

Plus les salafistes seront nombreux, plus ce genre d’attentat va avoir lieu !

Chaque criminel fait des émules !

Il n’y a qu’une seule solution : frapper le mal à la racine en mettant fin à l’islamisation.

S’il vous plaît, aidez-moi à diffuser ce message auprès des Français.

Merci pour ce que vous ferez !

Ensemble, pour l’avenir de notre France chrétienne,

Guillaume Gattermann
Chargé de mission
Avenir de la Culture

PS : l’attentat à la préfecture de police de Paris a marqué un tournant !

Malgré cela le gouvernement minimise et cache la vérité aux Français.