Dr Vladimir Zelenko : ils ont engagé l’expérimentation humaine de leur propre peuple

mardi 10 août 2021
popularité : 6%


Dr Vladimir Zelenko : « ils ont engagé l’expérimentation humaine de leur propre peuple »



« Le Dr Vladimir Zelenko, médecin, conseiller médical au Corps d’Ambulanciers Volontaires de Kiryas Joel à New York, célèbre pour avoir créé le protocole Zelenko (association des trois médicaments hydroxychloroquine , zinc et azithromycine dans le cadre d’un traitement expérimental ambulatoire pour COVID-19) qui a sauvé d’innombrables vies dans le monde entier, dont le président Trump et Rudy Giuliani, explique dans cette video Rumble, que "le gouvernement actuel israélien est un guilgul de Josef Mengele."

Extrait de la video du Dr Zelenko :

"Voyons si cela (le vaccin) marche ? Il y a deux pays dans le monde qui ont le plus de citoyens vaccinés. C’est Israël, un taux de vaccination élevé de 85%, et une nation, insulaire, les Seychelles, dans l’Océan Indien, également plus de 80%. Or, ces deux pays connaissent une épidémie de variant delta. Alors laissez-moi vous poser une question : si vous avez vacciné la majorité de votre population, pourquoi avez-vous encore une épidémie ? C’est le numéro un. Le numéro 2, pourquoi donner une troisième dose, la même chose qui n’a pas marché les deux premières fois ? La question est de savoir si cela marche ou non.

"Parlons de la sécurité, voilà le vrai sujet. Il y a trois niveaux de sécurité ou de décès que nous devons regarder. L’un est aigüe, subaigüe et à long terme. Aigüe, je définirai dès le moment de l’injection, jusqu’à trois mois. Le risque numéro un de la piqûre est la formation de caillots sanguins, comme l’a dit le Dr Yeadon, selon l’Institut Solk, d’ailleurs.

"Tout ce que je dis, je le défendrai avec de la documentation. Et s’il vous plaît ne prenez pas ma parole pour argent comptant, vous pouvez (vous-mêmes) faire preuve de diligence raisonnable.

"Je peux vous fournir une preuve de tout ce que je vous dis.

"Selon l’Institut Salk, lorsqu’une personne reçoit une injection de ces choses, le corps devient une usine de production de protéines spikes, qui migrent vers l’endothélium, qui est le revêtement intérieur de vos vaisseaux sanguins. Et ce sont, fondamentalement, des épines à l’intérieur de vos vaisseaux sanguins. Comme les cellules sanguines circulent à travers ces vaisseaux, elles sont endommagées et causent des caillots sanguins. Si cela arrive dans le coeur, c’est une crise cardiaque. Si cela arrive dans le cerveau, c’est un AVC. La première cause de décès à court terme est donc la, formation de caillots sanguins. Et la plupart du temps, cela se produit dans les trois ou quatre premiers jours. 40 % se passe dans les trois premiers jours après l’injection de ce poison mortel.

"L’autre problème est qu’il crée une cardite légère ou l’inflammation dans le coeur des enfants ou des jeunes adultes.

"Le troisième problème, qui est le plus inquiétant est selon l’article du New England Journal of Medecine, leurs données préliminaires, le taux de fausses couches dans le premier trimestre, qui passe dans le cas de femmes vaccinées au cours du premier trimestre de 10% à 80%,, soit une augmentation de huit ! Ce sont des données préliminaires, elles peuvent changer avec le temps.

"Le deuxième problème est la mort subaigüe, qui est la suivante : les études sur les animaux qui ont été réalisées avec ces vaccins ont montré que tous les animaux ont bien réagi en générant des anticorps, mais quant ils ont été mis en contact avec le virus contre lequel ils avaient été immunisés, un grand pourcentage d’entre eux sont morts. Et quand on a enquêté, on a découvert que leur système immunitaire les avait tués. Cela s’appelle l’amélioration dépendante des anticorps ou amorçage pathogène, ou amélioration paradoxale du système immunitaire. Mais le fait est que beaucoup de ces animaux sont morts. Alors peut-être me répondrez-vous que pour les humains c’est différent ? Ma réponse à vous : peut-être. Cependant ces études n’ont pas été faites. Vous êtes l’étude en ce moment. Le PDG de Pfizer a dit : "Israël est le plus grand laboratoire du monde."

"Le Dr Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a dit que c’était le plus grand risque pour l’humanité, et le plus grand risque de génocide de l’histoire de l’humanité. Et donc le risque d’une réaction ADE chez les êtres humains, ce qui arrive plus tard, n’a pas été exclu. Donc ma question est la suivante : pourquoi ferais-je vacciner quelqu’un avec une substance potentiellement destructrice et mortelle, sans l’exclure d’abord ?

"Le troisième élément, ce sont les conséquences à long terme. Il y a des preuves indéniables que cela affecte la fertilité, endommage la fonction ovarienne, réduit le nombre de spermatozoïdes.

"Cela augmente le nombre de maladies auto-immunes. Qui sait comment au fil du temps cela va réduire la durée de vie ?

"La semaine dernière a été publié un article montrant que cela augmente le risque de cancer.

"Donc, sous tous les angles que vous regardiez, dans le contexte aigüe, où il provoque des caillots sanguins, l’inflammation cardiaque et les fausses couches à mi-parcours, et le contexte subaigüe, où il peut entrainer une réaction immunitaire pathologique désastreuses, ou à long terme, s’il provoque une augmentation des maladies auto-immunes, le cancer, et l’infertilité, c’est un gros problème.

"Alors je vais le dire comme ça, à mon avis, le gouvernement actuel israélien est un guilgul de Josef Mengele. Ils ont permis, ils ont engagé l’expérimentation humaine de leur propre peuple.
[...]

"Je reçois quotidiennement des menaces de mort, je risque ma vie, ma carrière, ma vie financière, ma réputation, presque ma famille, simplement pour rester assis et vous dire ce que je vous dis. Donc je vais juste le résumer, ce vaccin n’est pas nécessaire, personne n’en a besoin. Les enfants ont 99,998% de chances de s’améliorer. Les jeunes de 18 à 45 ans, 99,95%. Quelqu’un qui a déjà eu la covid développe des anticorps naturels un milliard de fois plus efficace que l’immunité artificielle induite par le vaccin.
[...]
"Il n’y a aucune justification, aucune, pour justifier l’utilisation de ce poison mortel, à moins de vouloir sacrifier des vies humaines." »

Site source :

Christ-Roi over blog