Saint Joseph, aidez-nous à défendre la vie et la famille

jeudi 19 mars 2015
popularité : 15%


Homélie de Saint Joseph
par Père Bernard Domini le jeudi 19 mars 2015



"Bien chers amis, merci d’être venus nombreux pour fêter le Grand et Bon Saint Joseph ! Merci à Dieu notre Père de nous donner, en ce temps du carême, ce jour de joie, de consolation et de grâces. Le 19 mars 2010, nous avions imaginé 5 conseils qu’aurait pu nous donner St Joseph :
• Soyez fidèles aux commandements de Dieu !
• Soyez humbles, purs et obéissants !
• Soyez courageux pour témoigner de l’Evangile !
• Vivez dans la confiance !
• Vivez dans l’amour, l’apostolat de l’amour est irrésistible !

Ces 5 conseils sont toujours actuels. La France renie de plus en plus ses racines chrétiennes. Nos députés, ce mardi, viennent de voter un projet de loi, qui ouvre les portes à l’euthanasie !

436 députés ont dit « oui » à ce projet de loi ! 34 seulement ont eu le courage de dire « non » ! France, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Puisse cette question de Jean-Paul II résonner encore en nos cœurs ! La Fille aînée de l’Eglise a un urgent besoin de conversion. La France n’a pas d’avenir si elle ne revient pas à l’obéissance à la Loi de Dieu, qui commande : « Tu ne tueras pas » ! Les baptisés, quant à eux, doivent retrouver la fidélité aux promesses de leur baptême. Cette fidélité est impossible sans les sacrements, particulièrement la confession sacramentelle individuelle. Notre Pape François ne cesse de nous appeler à vivre en vérité l’évangile et à participer à la nouvelle évangélisation. Cela demande du courage, de la confiance et de l’amour. Demandons ces vertus à Jésus par la Vierge Marie et Saint Joseph. Notre-Seigneur nous bénira !

Rappelons encore le dernier appel de Jean-Paul II : levez-vous ! Allons ! Ce Saint Pape, au terme de sa vie terrestre, épuisé par la maladie et les fatigues de son ministère, après avoir « tout donné » pour Jésus, la Vierge Marie et l’Eglise, souffrait avec Jésus devant la tiédeur des baptisés de l’Occident et la grande apostasie qui se développait. Il n’a pas jugé nos cœurs, il n’a pas voulu nous décourager en nous réprimandant, mais il a repris les paroles de Jésus, retrouvant ses apôtres endormis après sa douloureuse agonie : « levez-vous ! Allons ! » Saint Joseph ne voudrait-il pas, aujourd’hui, nous redire avec douceur et fermeté : « levez-vous ! Allons ! Ne laissez pas la France, Fille aînée de l’Eglise, s’enfoncer davantage encore dans l’apostasie totale et perdre son âme ! »

La Liturgie de la Parole de Dieu de cette solennité souligne la dignité de Saint Joseph : il est fils de David, le serviteur fidèle à qui Dieu a confié sa maison, le parfait descendant d’Abraham, qui partage pleinement la Foi du père d’un grand nombre de peuples, l’époux de la Vierge Marie, le père nourricier de Jésus. Saint Matthieu l’appelle l’homme juste ! Grande, très grande est sa sainteté !

En cette année, soulignons particulièrement un aspect de la mission de Saint Joseph qu’il faut davantage mettre en valeur : son autorité paternelle en tant que chef de la Sainte Famille. Cette autorité est mise en valeur par l’évangéliste Saint Matthieu. C’est à Saint Joseph que l’ange demande de donner à l’Enfant le nom de Jésus. C’est toujours à Saint Joseph que l’ange s’adresse pour les grandes décisions concernant la Sainte Famille : partir en Egypte, revenir après la mort d’Hérode, s’installer à Nazareth. Saint Luc rapporte les paroles de la Sainte Vierge retrouvant Jésus au milieu des docteurs : « ton père et moi nous Te cherchions ! ». Saint Joseph a exercé une réelle autorité paternelle sur Jésus et, auprès de la Vierge Marie, son épouse, il était l’époux fidèle, le chef de famille. Parler de chef de famille et d’autorité paternelle n’est pas à la mode aujourd’hui ! Peu importe la mode, ce qui compte, c’est la volonté de Dieu ! Il faut savoir aller à contre-courant ne cesse de rappeler notre Pape François ! Donc, allons sans peur à contre-courant et témoignons de la dignité de l’homme et de son autorité d’époux et de père. Cette dignité, les idéologues du gender et du mariage pour tous veulent la lui enlever !

En rejetant le plan de Dieu sur le mariage et la famille, ils ne comprennent pas l’égale dignité et la merveilleuse et féconde complémentarité de l’homme et de la femme. Jean-Paul II a écrit un texte important sur la dignité de la femme. Il faut, aujourd’hui, écrire un texte sur la dignité de l’homme. Cette dignité est révélée en perfection dans la vie de Jésus. Saint Joseph en est aussi le parfait témoin. L’homme époux et père doit, dans la famille, exercer son service de l’autorité. Bien évidemment, il ne doit pas l’exercer comme un tyran ou un dictateur.

Nos Fondateurs ont été inspirés par l’Esprit Saint et le Cœur de Jésus en vue d’un nouveau mode de gouvernement pour une Famille religieuse : un père et une mère décidant les petites comme les grandes choses dans le « rien l’un sans l’autre ». Le service de l’autorité est exercé, dans notre Famille Domini, par le père dans l’imitation de Saint Joseph qui, dans la Sainte Famille, a exercé à la perfection le service de l’autorité. La Vierge Marie n’était ni jalouse, ni contestataire. Elle était, au contraire, en sécurité avec un tel époux au cœur chaste et pur, courageux, sage et obéissant promptement à Dieu.

Puisse Saint Joseph inspirer tous les chefs de famille, tous les responsables politiques et tous les responsables religieux. Celui qui exerce l’autorité ne doit jamais oublier qu’il doit être un humble serviteur. L’autorité est un service en vue du bien commun. Elle est là pour rappeler la Loi naturelle, la Loi de Dieu ! Pourquoi, aujourd’hui, l’autorité politique et religieuse a-t-elle si peur de rappeler la Loi de Dieu ?

En 1968, il a été dit : « il est interdit d’interdire » ! Ces mêmes soixante-huitards disent aujourd’hui : la mission de l’autorité est d’autoriser ! Lorsqu’il s’agit de reconnaître un charisme en vue du bien de l’Eglise et du monde, la mission de l’autorité est, bien sûr, de le reconnaître et de l’autoriser ! Mais lorsque des idéologues veulent tuer l’enfant dans le sein de sa maman, l’handicapé, le malade et le vieillard ; dénaturer le mariage et la famille, prôner le libéralisme sexuel, la pornographie, l’adoration de l’argent, la corruption sous toutes ces formes, le terrorisme, l’injustice, l’autorité doit être courageuse et dire : « non possumus ! Nous avons décidé d’obéir à Dieu et non aux hommes ! »

Grand et Bon Saint Joseph, inspirez tous les responsables familiaux, politiques et religieux afin qu’ils exercent leur autorité en obéissant à Dieu et en accomplissant leur devoir d’exemplarité. Alors le monde connaîtra la vraie paix et la civilisation de l’amour adviendra sur notre terre ! St Joseph, priez pour nous !"

Sites sources

fmnd

le salon beige


Saint Joseph, aidez-nous à défendre la vie et la famille