L’Etat a eu deux façons « très différentes » d’aborder les deux mouvements de rue en 2013 et 2016

jeudi 26 mai 2016
popularité : 35%


L’Etat a eu deux façons « très différentes » d’aborder les deux mouvements de rue en 2013 et 2016



Suite à la comparaison effectuée par Eric Brunet sur RMC entre la répression dont a été victime la Manif pour Tous en 2013 et le laxisme du gouvernement vis-à-vis de Nuit Debout et des manifestations actuelles, ce dernier réagit aux accusations des journalistes bobos de Libération et Marianne avec, à l’appui, de nombreux témoignages (policiers, CRS, Madeleine de Jessey, défenseur des droits) :

"Ces dernières semaines, plusieurs policiers sont intervenus dans mon émission sur RMC pour témoigner de la mansuétude des pouvoirs publics à l’égard du mouvement des anti loi El Khomri. Je partage leur opinion. Je l’ai dit, je l’ai écrit : la réponse du gouvernement aux nombreuses violences de ces derniers mois m’a semblé beaucoup moins immédiate et nette que la repression mise en œuvre en 2013, lors du mouvement de la Manif pour tous. (...)

Pour autant, Marianne et Libération ont contesté les chiffres que j’avançais, évoquant des confusions. On pourrait en débattre. En revanche, parler d’intox et de bobard me semble malhonnête.

Pourquoi ai-je dis que durant les premières semaines du mouvement anti El Khomri, le gouvernement a été très peu répressif ? Parce que le chiffre de 193 gardes à vue seulement en date du 16 avril 2016 est ridiculement faible. Parce que le gouvernement a été beaucoup plus prompt à interpeller des Veilleurs globalement pacifistes, qui n’ont pas détruit de bâtiments publics, et dont la violence ne me semble pas supporter de comparaison avec le mouvement actuel. (...)

Je le redis, on peut débattre de l’imprécision des chiffres que j’ai repris. Dont acte. Toutefois, il me semble difficile de contester le fait le plus important : l’Etat a eu deux façons « très différentes » d’aborder ces deux mouvements de rue en 2013 et 2016."

Philippe Carhon

Posté le 25 mai 2016

193 « Nuits debout » arrêtés contre 201 « Veilleurs » 300 policiers blessés vs 0 policier

Sur RMC, Eric Brunet compare la répression policière à l’encontre des extrémistes de gauche et la répression à l’encontre des pacifiques veilleurs.

Posté le 19 mai 2016

Site source à consulter

le salon beige