Maintenant, ça suffit !

mercredi 27 juillet 2016
popularité : 16%


Maintenant, ça suffit !



« Dans la suite des martyrs chrétiens d’Orient, victimes des islamistes, un prêtre français, Jacques Hamel, 84 ans, vient de prendre sa palme ce matin en célébrant la messe ! Mes pensées et ma prière vont d’abord vers lui et sa famille, comme aussi vers les paroissiens de cette communauté dont l’un d’entre eux a été grièvement blessé ! Comme prévu par beaucoup de catholiques de ce pays, le moment est venu de participer aux souffrances de nos frères de terres d’Islam que nous avons abandonnés. Le silence devant la barbarie a rajouté à notre honte le sang ! Et c’est pour qu’il n’en coule pas plus que j’écris ces lignes !

J’incrimine l’islam et non tous les musulmans ! Il faut être en effet précis et sortir du flou criminel dans lequel se vautrent les « bien pensants » ! S’il existe encore une chance d’éviter la guerre civile et religieuse vers laquelle nous allons tout droit, ce ne peut être que par le rejet de l’hypocrisie.

Faire une guerre totale à Daech, ce qui ne parait pas avoir été le cas jusqu’à présent

Il faut en tout premier lieu faire une guerre totale à Daech, ce qui ne parait pas avoir été le cas jusqu’à présent, si j’écoute des personnes plus compétentes que moi. Depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuel chef de l’Etat, on a préféré diaboliser monsieur Assad ! L’histoire jugera !

Sur le plan intérieur on se livre à des joutes oratoires sur le droit et les valeurs de la république, alors qu’on a voté l’état d’urgence ! Que veut dire ce vote ? Apparemment pas grand chose ! Je n’accuse pas les ministres ! Ils font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’on leur donne ! La cinquième république est une monarchie élective. Les impulsions fondamentales relèvent du président. Une loi martiale, je le répète, serait plus que justifiée. Elle ne bousculerait pas notre droit parce qu’exceptionnelle, liée à la durée de l’état de guerre ! A moins qu’on ose dire que la situation n’a rien d’alarmant sur le plan politique, mais que cela relève d’une sorte de psychose médiatique, je vais y revenir !

Et si j’ai demandé, et persiste à le faire aujourd’hui, qu’on saisisse la justice militaire, c’est tout simplement parce que beaucoup de citoyens français n’ont plus confiance dans leurs magistrats. Ces derniers utilisent une bonne mesure, le bracelet électronique, mais d’une manière inappropriée vis-à-vis de personnes fortement suspectées de terrorisme. Ils accrochent ces bracelets comme les photos de victimes sur leur mur des cons ! Au fait qu’en est-il des responsables de ce forfait ?

L’enchaînement évident en histoire de la persécution de la dérision suivie de celle de la mort

Pour en rester aux mêmes sphères, je souhaite que ceux qui versent des larmes de crocodile sur le prêtre martyr, réfléchissent à l’enchaînement évident en histoire de la persécution de la dérision suivie de celle de la mort. Les moqueries monstrueuses contre les juifs en France sous l’occupation ont précédé les rafles pour les camps de la mort !

Combien d’années messieurs les juges et responsables politiques, certes indépendants les uns des autres, entre les spectacles qui montraient le portrait du Christ recevant des ordures de toutes sortes, des expositions de crucifix plongé dans l’urine, des femens relaxées après avoir uriné dans une église, mimé un avortement, et le prêtre égorgé ce matin ? Ceux qui ne veulent pas voir le rapport sont d’un aveuglement inqualifiable !

La coexistence pacifique n’est possible qu’au prix d’un dialogue sans concession, sans mondanités ecclésiastiques ou liturgiques d’aucune sorte

Certes un chrétien ne doit pas crier vengeance, et doit tout faire pour que le vivre ensemble soit toujours possible ! Et je ne dévierai pas de cette loi ! Mais plus que jamais aujourd’hui, cela n’est envisageable que dans la vérité ! J’en reviens à nos compatriotes musulmans ! Ils doivent eux mêmes « faire le ménage » et d’urgence !

Pas de double langage, et je demande la même chose aux chrétiens ! Qu’on ne fasse pas croire, au nom du dialogue inter-religieux que tout va pour le mieux entre islam et christianisme. La coexistence pacifique n’est possible qu’au prix d’un dialogue sans concession, sans mondanités ecclésiastiques ou liturgiques d’aucune sorte ! Si les responsables politiques et religieux ne changent pas immédiatement de méthode, les choses tourneront forcément très mal !

Et laissons aussi de grâce l’excuse de la maladie mentale ! Cela pourrait mener très loin et se retourner contre ceux qui « bottent en touche » ! Jacques Clément et Ravaillac étaient fous eux aussi !

C’est pourquoi, je demande très solennellement, dans le seul but d’éviter de nouvelles victimes, que le gouvernement agisse là où il peut le faire très directement ! Ce matin sur France info vers 11h45 j’ai entendu madame la Sénatrice Nathalie Goulet tenir des propos qui ont surpris la journaliste qui l’interviewait. Cette parlementaire qui exerce avec son mandat les fonctions de Vice-Présidente de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, également présidente du groupe interparlementaire d’amitié France-Pays du Golfe, semblait « agacée » d’être dérangée pour cela… Et là il faut entendre, entendre tout ! Les citoyens français ont le droit d’entendre ou de réentendre et surtout ses confrères sénateurs ! Leur grande majorité aime leur haute assemblée et la respecte ! Qu’on y songe bien, cette parlementaire a aussi, de par ses fonctions, accès à nos affaires de défense nationale !

il faut une politique de vérité

Enfin, toujours en vue de l’ordre public, il faut arrêter de justifier certains relâchements par la surpopulation carcérale, provoquée, entre autre, par madame Taubira refusant de faire construire les places de prison prévues par le gouvernement précèdent. Bref, il faut une politique de vérité, au dessus des préoccupations électorales de 2017, seul moyen de maintenir l’union de tous les français.

Je demande par ailleurs à l’Eglise d’entreprendre l’examen de la béatification du Père Hamel, compte tenu de son ministère et de sa mort dans l’exercice de son sacerdoce. »

Site source à consulter

Michel Viot maintenant ça suffit