MANIFESTATION NATIONALE CONTRE LA PMA SANSRE ET LA GPA

jeudi 3 octobre 2019
popularité : 3%


MANIFESTATION NATIONALE
CONTRE LA PMA SANSRE ET LA GPA
DIMANCHEOCTOBRE 2019



Tous les catholiques, ainsi que toutes les personnes non catholiques et respectueuses des besoins fondamentaux de l’enfant, au nombre desquels il y a le besoin d’avoir un père et une mère, ne peuvent que se joindre à l’appel de l’épiscopat français appelant à dénoncer le projet de PMA élargie au-delà des couples infertiles. Cette nouvelle transgression gouvernementale méconnaît gravement un des droits fondamentaux des enfants, celui d’avoir, de connaître et d’aimer un père, et remet en cause tout le droit de la filiation. Elle contrevient également à l’article 7 de la Convention internationale des droits de l’enfant du 20 novembre 1989, qui dispose que « L’enfant est enregistré aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit d’acquérir une nationalité et, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux. »

Ce projet de loi est une des conséquences d’un monde duquel Dieu a été évacué et mis hors la loi, d’une société ignorant le droit naturel et les droits de Dieu. Nous ne pouvons, je ne peux que déplorer de telles dérives, dont les conséquences individuelles et collectives seront lourdes et ne sont pas même actuellement mesurables, sans parler des conséquences des expérimentations sur les embryons surnuméraires qui doivent être autorisées par ce projet de loi. Tout catholique, tout homme et femme soucieux de l’équilibre des enfants et de l’avenir de notre société, ne peut que s’opposer à un tel projet.

Guy Barrey

Appel à manifester de l’association Notre-Dame de Chrétienté

« MANIFESTATIONPART À 13H
PLACE EDMOND ROSTAND (PARIS 6E)

Une mobilisation unitaire contre la PMA sans père et la GPA

Parce que le Gouvernement refuse toute forme de dialogue et reste sourd au dissensus clair à propos de la PMA sans père et de la GPA,

Parce que le Président de la République et sa majorité n’ont pas daigné prendre connaissance des conclusions des États généraux de la bioéthique,

Parce que le Comité Consultatif National d’Éthique souligne lui-même l’absence de de consensus sur cette question à l’issue des États généraux de la bioéthique (« Il n’y a pas de consensus sur la procréation médicalement assistée », Pr. Delfraissy, Le Monde, 5 juin 2018),

Parce qu’il est injuste de vouloir autoriser la fabrication d’enfants volontairement privés de père,

Parce que l’autoconservation des ovocytes n’est ni plus ni moins qu’une soumission au capitalisme ultra-libéral ne jugeant la dignité d’une personne qu’à sa valeur économique,

Parce que cela fragiliserait le tissu familial et donc toute la société,

Parce que le droit à l’enfant par la PMA sans père ne résistera pas à la voie de la GPA,

Parce que cet asservissement de la femme est une nouvelle forme d’esclavage,

Mobilisons-nous le 6 octobre à Paris en descendant dans la rue !

Marchons enfants ! »