Jésus nous veut avec lui pour coopérer au Salut du monde

mardi 19 novembre 2019
popularité : 7%


Jésus nous veut avec lui pour coopérer au Salut du monde



“Mon âme va à la recherche de quelques gouttes de pitié humaine…”

… dit Jésus à Padre Pio, le 19 mars 1913.
Prions avec saint Padre Pio de Pietrelcina

« Padre Pio s’est tenu toute sa vie dans l’Amour brûlant de Jésus :
« Oui, Jésus je T’aime et je sens même le besoin de T’aimer davantage ; mais, Jésus, de l’amour dans le cœur, je n’en ai plus, Tu sais que je T’ai tout donné ; si Tu veux plus d’amour, prends mon cœur et remplis-le de ton Amour et, ensuite, commande-moi donc de T’aimer, je ne m’y refuserai pas, au contraire ; je T’en prie, fais-le, je le désire. Ainsi soit-il. »

Cet amour si profond pour le Seigneur l’a conduit jusqu’au don total de lui-même, s’offrant ainsi avec lui pour tous ceux qui se refusent à l’Amour. A l’invitation de Jésus, Padre Pio “complète en sa chair ce qui manque à la Passion” de son Seigneur, selon les mots inouïs de saint Paul (Col 1, 24), et il reçoit les stigmates.
Mystère de la souffrance rédemptrice à laquelle notre Seigneur veut nous associer, dans notre monde qui la rejette…

Jésus nous aime tant, il nous veut avec lui pour coopérer au Salut du monde.
Nous connaissons tous la souffrance, le plus grand obstacle à la Foi, mais Jésus nous y rejoint et par elle nous pouvons aussi le rejoindre sur la Croix. Il ne peut rien manquer à la Passion de notre Sauveur, si ce n’est notre “oui”, ce “oui” par lequel nous pouvons le suivre sur le chemin du calvaire. Sur ce chemin, nous pouvons être autant de Simon de Cyrène, autant de Véronique qui regardons Jésus avec compassion, Jésus mendiant de notre amour.

Dans ma petitesse et mes faiblesses, Seigneur Jésus, dans ma chair, je veux m’associer à ce que tu as supporté pour le Salut des hommes. Je veux te consoler Jésus, en t’offrant ma vie, en t’offrant particulièrement tout ce qui ne semble pas avoir de sens, en restant près de toi dans la confiance.

Méditons
« Ce qui reste à souffrir des épreuves du Christ dans ma propre chair, je l’accomplis pour son corps qui est l’Église. » (Col 1, 24)
« Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu. En effet, de même que nous avons largement part aux souffrances du Christ, de même, par le Christ, nous sommes largement réconfortés. » (2 Co 1, 4-5)

« Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire. » (Rm 8, 17)

Prions avec les mots de Saint Pio :

« Restez avec moi, Seigneur, parce que si pauvre que soit mon âme, elle désire être pour Vous un lieu de consolation, un nid d’amour. »
« Ô Jésus, j’ai besoin de Vous aimer davantage. »
« Sacré Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en Vous ! »
Seigneur, que j’entende aujourd’hui ton immense besoin d’amour. Remplis mon cœur de compassion pour Toi et pour tout ceux qui souffrent. »

Site source :

Hozana