Pape Saint Nicolas Ier

mercredi 27 septembre 2017
popularité : 14%


Pape Saint Nicolas Ier « La guerre est toujours satanique en ses origines, et il faut toujours s’en abstenir. Mais, si on ne peut l’éviter, s’il s’agit de sa défense, de celle de son pays et des lois de ses pères, il est hors de doute que l’on peut s’y préparer

 »



En 865, les Bulgares consultent le pape Saint Nicolas Ier (v 800-867) sur ce cas litigieux : « Est-il permis de faire la guerre durant le carême ?" Et le Souverain Pontife leur répond par ces quelques mots (...) : « La guerre est toujours satanique en ses origines, et il faut toujours s’en abstenir. Mais si on ne peut l’éviter, s’il s’agit de sa défense, de celle de son Pays et des lois de ses pères, il est hors de doute que l’on peut s’y préparer, même en carême. »

Ainsi l’Eglise, par la voix de plusieurs de ses Souverains Pontifes, du pape saint Nicolas 1er au Vénérable pape Pie XII, et, plus récemment, avec le pape Benoît XVI, a, au cours des siècles, admis la légitimité de la guerre de défense, la légitimité de la défense de son Pays contre les invasions, officiellement déclarées ou non, ainsi que la légitimité de « la défense des lois de ses pères », c’est-à-dire de sa propre civilisation et de ses lois fondamentales, face aux agressions et invasions de toutes sortes.

Source :

René Grousset, La chevalerie, 1895, réimpression 1989, p. 12.

Repris par le Forum catholique, Paterculus