Noël, naissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, naissance de la France

vendredi 25 décembre 2015
popularité : 32%


Noël, Dieu avec nous
Le 25 décembre, date anniversaire de la Naissance de Notre Seigneur Jésus Christ, Sauveur des hommes, vrai Dieu, né du Vrai Dieu
Le 25 décembre, date anniversaire du baptême de Clovis et de la naissance de la France



Le 25 décembre 00 ( ?) : date retenue pour la naissance de Notre Seigneur Jésus Christ, Sauveur des hommes, vrai Dieu, né du vrai Dieu

« Date établie par l’Église Catholique pour commémorer la naissance du Christ, à Bethléem en Palestine. Cependant la date du 25 décembre n’a pas été choisie par hasard et les récentes publications scientifiques le démontrent. Le savant israëlien Shermanyahu Talmon a publié une étude sur le calendrier de la secte juive de Qumran, où l’on retrouve le calendrier des services au Temple, que les prêtres assumaient à tour de rôle, au temps de la naissance de Jésus.

La famille d’Abias, à laquelle appartenait le prêtre Zacharie, père de St. Jean Baptiste (Lc 1,5) devait entrer en service deux fois l’an : du 8 au 14 du 3e mois et du 24 au 30 du 8e mois. Cette dernière date tombait à la fin de septembre. Il est donc logique que le calendrier byzantin fête la conception de Jean-Baptiste le 23 septembre, neuf mois avant sa naissance, le 24 juin. Les « six mois » dont il est question lors de l’annonce de l’ange coïncide bien avec la fête liturgique du 25 mars, trois mois avant la naissance du Baptiste, le 24 juin, et neuf mois avant le 25 décembre. Voilà qui donne une valeur historique au choix du 25 décembre pour la fête de Noël ! (revue « La Terre Sainte », nov-déc 1999)

Le 25 décembre 496 : baptême de Clovis, Roi des Francs et de ses 3000 guerriers à Reims par Saint Remi

Afin de graver plus profondément l’importance d’un jour si sacré dans la mémoire des peuples chrétiens d’Occident, le Souverain Maître des événements a voulu que le royaume des Francs naquît le jour de Noël, quand, dans le Baptistère de Reims, au milieu des pompes de cette solennité divine, Clovis, le fier Sicambre, devenu doux comme l’agneau, fut plongé par saint Rémi dans le baptistère du salut, d’où il sortit pour inaugurer la première monarchie catholique parmi les monarchies naissantes sur les ruines de l’empire romain, ce royaume de France, le plus beau après celui du ciel, selon Sain te Jeanne d’Arc.

Les Israélites, ce Peuple à « la nuque raide », comme les nomma YAHVE à Moise n’ont pas reconnu Jésus, le Fils de Dieu et le clouèrent sur une croix en disant : « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! »

Dieu va alors faire alliance avec un autre peuple. Franc veut dire « Homme libre ». C’est le peuple Francs qui est désigné, mais qui ne paraissait pas destiné à cette vocation. Les Francs n’avaient qu’un mince territoire à l’embouchure du Rhin. Leur chef était Clovis.

« O Dieu que Clotilde adore, j’implore ta protection si tu me donnes la victoire, je croirai en Toi et je me ferai baptiser ».

Levant son glaive vers le ciel Clovis fait ce pacte avec Dieu, alors qu’il repousse les Alamans à Tolbiac. La cause de la victoire du passé doit être aussi la condition de la victoire de l’avenir. Clotilde pria pour sa conversion dans sa Chapelle au Frankenberg en Alsace durant la bataille de Tolbiac. C’est de ce haut lieu que ses prières, si ferventes, percèrent la voûte des Cieux et Dieu l’entendit. Clovis fait à Tolbiac un premier pas vers sa conversion mais il est tenté de se faire arien. Celle-ci ne sera définitive que sur le Tombeau de St Martin à Tours. Ce grand évêque devient alors le patron de la France.

« Courbe la tète fier Sicambre : Adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré ! »
Clovis, sa famille et ses 3000 soldats sont baptisés en la Nuit de Noël 496 par l’évêque Rémi de Reims. Une colombe, envoyée du Ciel, amène, dans son bec, une Ampoule de Saint Chrême, que le Seigneur avait « ratifié » pour l’onction royale. Tous les Rois de France ont été oint de cette huile bénie de ciel. Lorsque l’Eglise voit Clovis et ses Leudes dans la cuve baptismale et entend retentir la clameur immense des Francs, saluant « ROI » le CHRIST, Ses Entrailles tressaillent et Elle s’écrie : « VOILA MA FILLE AINEE ».

Clovis et Clotilde vont être sacrés Roi et Reine de France. Ce sont nos premiers Rois francs chrétiens. Le sacre est le lien qui unit le Roi à Dieu et le canal par lequel la puissance, l’assistance et le rayonnement de la Majesté divine se communiquent au Souverain au moment où il devient l’Oint du Seigneur".

Le Roi appartient à la France et la France appartient à son Roi. Le Sacre fait du Prince un homme Ecclésiastique, Sa souveraineté apparaît comme une Fonction Sainte.

La main sur l’Evangile le Roi prête serment :

- Il promet avec le secours de Dieu de protéger l’Eglise, qui est commise à ses oins.
- de lui faire conserver la paix par le peuple chrétien.
- d’expulser du sol de France les hérétiques nommément condamnés par l’Eglise.
- de faire observer La Justice et la Miséricorde dans ses jugements.

Comme avec Moise sur la Sinaï, Dieu va faire alliance avec la nouvelle nation qu’il vient de choisir et dont le Roi sera son lieutenant. Clovis a fait un pacte avec Dieu à Tolbiac. Voici que le Seigneur vient lui répondre dans cette nouvelle Alliance qu’Il vient lui donner le jour même de son sacre.

C’est ce qu’on appelle le Pacte de Reims résumé ci-dessous dans cette phrase de St Rémi :

"Votre postérité gouvernera ce royaume : elle glorifiera la sainte Eglise et héritera de l’empire des Romains. »

Elle ne cessera de prospérer tant qu’elle suivra la voie de la vérité et de la vertu, mais la décadence viendra par l’invasion des vices et des mauvaises mœurs. C’est là en effet ce qui précipite la ruine des royaumes et des nations. Afin de le différencier des rois des autres nations, Dieu accorde un autre privilège au Roi de France, fils aîné de son Eglise. Celui de guérir les écrouelles. Cette maladie personne d’autre que le Roi de France ne pouvait la guérir.

Ce privilège se manifeste dès la cérémonie du sacre terminée. Le Roi touche alors chaque malade et dit :« LE ROI TE TOUCHE, DIEU TE GUERISSE ».

Les historiens racontent que Louis XIV a guéri plus de 2000 malades. On saisit mieux ainsi que les ennemis jurés de la religion aient tout fait pour détrôner la Royauté en France. Ils savaient que les liens étroits l’unissaient à l’Eglise, dont Elle était le soutien.

Il y a donc bien eut en cette nuit de Noël 496 un pacte conclu entre le Christ les Francs. Il ne s’agit pas moins, en l’occurrence, que de l’avènement du Règne du Christ-Roi sur la France, et par elle, sur les autres nations.

Mais n’oublions pas qu’avant Reims tout a commencé grâce aux prières ferventes de sainte Clotilde au Frankenberg château des Francs. Cette montagne des Francs est donc bien le berceau de la mission de la France que Dieu choisit après le Mont Sinaï. Clovis meurt à l’âge de 45 ans, le 27 novembre 511. Sainte Clotilde devient par la suite le modèle des veuves chrétiennes. Elle finit ses jours dans sa dernière fondation près de saint martin à Tours. Elle meurt à l’âge de 70 ans. C’est le 3 juin 545 que sonne l’heure de la délivrance pour Clotilde ».

Sites sources

sur les pas des saints

le salon beige

Autres articles à consulter

LE SACRE DES ROIS DE FRANCE

Jésus Christ en France

LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE

Jésus Christ en France

« Les principes qui ont fait que ce régime a tenu 800 ans, ont toujours leur place:la justice, le respect du droit naturel, l’harmonie sociale »

Jésus Christ en France