Sainte Blandine, saint Pothin à Lyon en l’an 177

samedi 24 janvier 2015
par  Jean-François
popularité : 7%



« Je suis chrétien »

« le sang des martyrs est semence de chrétiens »



L’histoire atteste, déjà avec la lettre de l’an 177 des chrétiens de Lyon et de Vienne à leurs frères d’Asie et de Phrygie, que des communautés chrétiennes existaient et se développaient en Gaule, au IIe siècle de notre ère. Lyon abrita un des foyers importants de ces premiers chrétiens, avant qu’une impitoyable persécution, sous le règne de l’empereur Marc-Aurèle, ne conduise au martyr Blandine, l’évêque Pothin et plus de 40 de leurs frères et sœurs dans le Christ.

Saint Jean-Paul II est venu les prier lors de son passage à Lyon en 1986, sur les lieux mêmes de leur martyr. Prions-les actuellement pour tous les chrétiens persécutés de par le monde, eux qui sont aujourd’hui, de loin, les premières victimes innocentes du terrorisme islamique et disons, à la suite du Christ Sauveur : « Père, pardonne-leur, ils ne savent ce qu’ils font ».

JPEG - 125.7 ko « Je suis chrétien », répondait simplement et fermement le diacre Sanctus à ses bourreaux...

Nous aussi, nous sommes chrétiens et toute notre existence présente et future, toute notre vocation, toute notre mission sont renfermées dans ce titre...

Les martyrs de Lyon et de Vienne avaient pleine conscience que le titre de chrétiens signifie cette extraordinaire richesse et cette grande responsabilité. Ils n’ont pas voulu renier Celui qui leur avait communiqué sa vie et les avait appelés à être ses témoins.

Nous savons qu’ils sont nombreux aujourd’hui encore, et dans toutes les parties du monde, ceux qui subissent les outrages, le bannissement et même la torture à cause de leur fidélité à la foi chrétienne. En eux, le Christ manifeste sa puissance. Les martyrs d’aujourd’hui et les martyrs d’hier nous environnent et nous soutiennent pour que nous gardions nos regards fixés sur Jésus qui est le chef de notre foi et la mène à sa perfection ».

Saint Jean-Paul II
Amphithéâtre des Trois Gaules, le 4 octobre 1986

Documents joints

PDF - 502.2 ko