« Aidez nous à soutenir les chrétiens qui ont décidé de rester »

mardi 7 juillet 2015
popularité : 15%


« Aidez nous à soutenir les chrétiens qui ont décidé de rester »



Le mouvement « Bâtir pour rester »

« Bâtir pour rester » est un plan lancé en avril à Alep pour les chrétiens aujourd’hui sous les bombes : « un programme d’aide au développement et une action concrète de soutien, à la restructuration des petits commerces et ateliers détériorés, autant qu’à la restauration des maisons endommagées et rendues inhabitables à cause de la guerre ».

C’est ce que rappelle le métropolite Jean-Clément JEANBART, archevêque grec-melkite d’Alep, dans cet appel du 2 juillet 2015.

Alep, le 2 juillet 2015

« Si vous nous voulez du bien, aidez-nous à rester chez nous ! »
Avril 2015 fut pour les habitants d’Alep, un mois de haine et de désastre.
C’était pour la fête de Pâques que le plus grand flux d’obus nous avait été réservé par les rebelles Djihadistes ! Nous avons compté plus de trente civils tués et par dizaines le nombre d’appartements et d’institutions atteintes par les bombes destructrices jetées sur nos quartiers chrétiens. Le malheur a frappé un grand nombre de fidèles autant à cause de la perte de l’un des leurs qu’en raison des destructions ou de la pénurie subie par la population de la ville : pannes électriques, manque d’eau et la rareté des combustibles, sans parler du coût de la vie qui a incroyablement augmenté à cause de la dépréciation de la monnaie locale.

Plusieurs églises, dont la nôtre, ont malheureusement été atteintes et gravement endommagées. Les bâtiments de notre archevêché qui remontent au XVII/XVIIIe siècle ont subi de grands dommages et ne peuvent plus être habités actuellement. Les gens à Alep sont terrorisés, ils ont peur et craignent le pire.

Le mois de juin, un peu moins violent, a vu quand même beaucoup de familles partir vers des lieux plus tranquilles, un certain nombre de nos fidèles sont partis loin et pour de bon, ils ont émigrés là ou ils ont pu trouver accueil. Cela est pour nous une souffrance de plus et certainement pas des moins mortifiantes. A l’heure où je suis entrain d’écrire ces lignes Alep qui subit un grand assaut des Djihadistes, est sous les bombes depuis plusieurs heures. C’est comme si ont faisait tout pour effrayer les gens et les pousser à partir. Faut-il rappeler que nous luttons avec ardeur, depuis plusieurs années, contre ce phénomène d’émigration qui nous fragilise et compromet la présence de l’Eglise des Apôtres dans ce pays qui a vu les premiers jours de la chrétienté ?!

Faut-il oublier que Saul s’est converti sur le Chemin de Damas ! N’avait-il pas été baptisé, confirmé, ordonné prêtre et envoyé pour sa grande mission dans le monde, par l’Église de Syrie à partir de Damas ? Cette Église qui a donné les millions de Martyrs, qui ont irrigué de leur sang innocent le sol de notre pays ! Cette Église qui a généré siècle après siècle, des chrétiens fidélissimes, jusqu’à la mort, à Jésus-Christ, ne mérite-elle pas d’être secourue et assistée pour continuer son cheminement deux fois millénaire sur les sentiers de la foi chrétienne ?

Pour nous Évêques, successeurs des Apôtres et Pasteurs des croyants en Syrie, agir pour la continuation de la présence chrétienne dans le pays est une grande responsabilité et un devoir sacré que nous impose notre appartenance à la lignée des Apôtres, fondateurs de cette Église chérie par le Seigneur. Elle a été bénie par la Grâce de Son Esprit Miséricordieux, dès sa naissance à Jérusalem le jour-même de la Pentecôte, où des milliers de juifs syriens, venus en pèlerinage pour la fête, furent baptisés par Pierre et les Apôtres en personnes. (Actes 2, 41).

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour leur permettre de vivre en ces temps de grande épreuve où l’aide humanitaire est devenue une priorité. Nous nous tenons auprès d’eux pour leur donner courage. Nous essayons de leur donner des raisons de croire en un avenir prometteur dans ce pays, riche dans sa culture, son histoire, son patrimoine et son sol rempli de biens. Pour rendre plus audible notre discours et plus significatif notre soutien matériel, nous avons lancé « Bâtir pour Rester » un mouvement qui a pour but de rassembler un grand nombre de fidèles convaincus de l’importance de notre présence dans le pays, pour agir avec nous. Ensemble nous voulons communiquer un message positif d’optimisme, qui encourage à la persévérance et ensemble nous voulons projeter un programme d’aide au développement et une action concrète de soutien, à la restructuration des petits commerces et ateliers détériorés, autant qu’à la restauration des maisons endommagées et rendues inhabitables à cause de la guerre.

Si vous nous voulez du bien, priez avec nous pour que cette guerre finisse. Si vous nous voulez du bien, revendiquez la paix pour notre pays. Si vous nous voulez du bien, aidez nous à soutenir les chrétiens qui ont décidé de rester pour pérenniser la présence chrétienne dans le pays. Si vous nous voulez du bien, aidez nous à les accompagner dans leur lutte contre l’échec et leurs efforts pour « Bâtir et Rester ». »
Métropolite Jean-Clément JEANBART
Archevêque d’Alep

Sources

Yves Daoudal bâtir pour rester

zenit Syrie aidez nous à rester chez nous

le salon beige