La véritable menace pour l’Eglise Catholique est « la dictature mondiale d’idéologies prétendument humanistes »

lundi 4 mai 2020
popularité : 4%


La véritable menace pour l’Eglise Catholique est « la dictature mondiale d’idéologies prétendument humanistes »



« Le pape émérite et prédécesseur de l’actuel évêque de Rome, Benoît XVI a estimé être victime d’un complot. Cette déclaration de Joseph Ratzinger se trouve dans une biographie autorisée et publiée ce lundi 4 mai 2020. Dans ce livre intitulé « Benoît XVI – Une vie », l’ancien pape a déclaré être victime d’une « déformation de la réalité ». L’information a été donnée par la presse allemande. A en croire le nonagénaire, « le spectacle des réactions venues de la théologie allemande est tellement aberrant et malveillant que je préfère ne pas en parler ». Il a également fait savoir dans le livre, ne pas préférer analyser les véritables motifs, pour lesquels on veut le faire taire. L’homme âgé de 93 ans n’a pas manqué de s’en prendre au mariage homosexuel, qu’il perçoit comme l’œuvre de l’ « Antéchrist ».
« C’est la même chose pour l’avortement »

« Il y a cent ans, on aurait jugé encore absurde de parler de mariage homosexuel, aujourd’hui on est excommunié quand on s’y oppose » a-t-il souligné, tout en précisant que « c’est la même chose pour l’avortement ou la création des humains en laboratoire ». Pour Joseph Ratzinger, la société d’aujourd’hui est en train de prononcer « un credo antéchristique qui vaut d’être excommunié de la société lorsqu’on s’y oppose ». Aussi considère-t-il que la véritable menace pour l’Eglise Catholique est « la dictature mondiale d’idéologies prétendument humanistes ». Notons que le pape émérite s’est par ailleurs vu reprocher de vouloir détruire les efforts de modernisation du pape François.

Dans son livre il a affirmé le contraire, puisqu’il indique avoir de bonnes relations avec le souverain pontife. « Comme vous le savez, mon amitié personnelle avec le pape François n’est pas seulement restée, elle s’est développée » a-t-il assuré. Pour rappel, Benoît XVI était en fonction de 2015 à 2013. [ ] »

Romaric Sy

Site source :

la nouvelle tribune