Un médecin réanimateur pousse un cri de révolte face à l’incurie de l’Etat

samedi 28 mars 2020
popularité : 13%


Un médecin réanimateur pousse un cri de révolte face à l’incurie de l’Etat



« Cachez-vous, vous tous les honteux politiciens, les ministres, les hauts dirigeants de la santé, vous qui avez tous les uns après les autres démonté depuis des années notre système de santé, en fermant des milliers et des milliers de lits, en réduisant des milliers et des milliers de postes soignants, en empêchant des milliers et des milliers d’étudiants qui le souhaitaient, de faire médecine en réduisant drastiquement leur admission au concours. Vous qui avez fermé, réellement fermé des centaines d’hôpitaux, fermé des milliers et des milliers de services spécialisés dans les hôpitaux, sous prétexte du manque de médecin, manque que vous avez consciemment organisé pour faire des « économies ».

Vous qui sous-payez lamentablement le personnel soignant, pour éviter d’en attirer trop dans la profession, vous qui avez critiqué les médecins et infirmières qui vous ont alertés depuis des années sur l’énorme erreur de réduire les moyens de santé, qui vous ont prévenus, qui vous ont même suppliés de changer votre cap mortifaire qui allait à la catastrophe. Vous qui disiez que par cette alerte nous étions au service de nos propres intérêts, alors que notre seul intérêt était et reste tourné vers nos malades qui souffrent. Le croyez-vous désormais, en nous voyant tous monter au combat sans moyens et sans sourciller ? Croyez-vous maintenant que nous aimons nos malades, avec plusieurs médecins déjà morts du covid ? Le croyez-vous que quelque part dans ce monde, il peut y avoir des êtres libres qui donnent leurs vies pour soigner ? Vous qui nous avez culpabilisés depuis des années parce que simplement, on soignait des patients, parce-que l’on vous demandait des médicaments et du matériel pour soigner, parce-qu’on écoutaient trop les souffrants !

Aujourd’hui, nous les médecins et les infirmières, nous sommes en contact directs avec nos patients infectés très gravement du Covid, à leurs lits, nous les soignons, nous les les traitons, nous les ventilons artificiellement, nous les maintenons en comas artificiels pour éviter leurs souffrances, nous cherchons en permanence les meilleurs traitements pour les sauver et en même temps, nous devons chercher les moyens pour nous protéger car nous n’avons plus assez de masques, plus assez de blouses, plus assez de SHA, etc…. Nous appelons donc directement les entreprises, les particuliers, les journalistes tous pour nous aider, pour envoyer des masques, des blouses, de la solution hydro alcoolique, car nous n’avons plus les moyens indispensables pour sauver nos patients. Mais que faites vous là haut à Paris, mais qu’à fait l’état depuis des années ? Mais où êtes vous maintenant ?

Et on imagine même pas à quel point, vous l’Etat, vous nous mettez en plus des bâtons dans les roues : non seulement vous ne nous livrez pas les masques que vous promettez sur toutes les ondes (plus pour votre carrière politique que pour nous…) mais en plus entre x malades que l’on soigne, nous devons courir vous supplier, vous le ministère de nous rendre les 15 respirateurs artificiels que vous nous avez confisqués et que nous avions commandés il y a 18 jours. Quelle honte, quelle honte ! Ah les salops, les salops,….

Cachez-vous tous politiciens qui vous moquez des Français et qui détruisez les médecins dans leur travail, cachez vous sous vos bureaux, derrière vos titres d’élus irresponsables. Cachez-vous tellement vous êtes la honte des Français, la honte des patients qui meurent chaque jour du Covid-19, et qui ont payés depuis leur premier salaire les cotisations sociales sans sourciller, la honte de tout ce personnel soignant écœuré, écœuré, mais silencieux devant la mort qui guette leurs patients et qui les guette aussi eux mêmes ! Silencieux, les soignants, devant l’incroyable, l’inimaginable inefficacité, l’entrave intolérable de l’Etat et l’effroyable avancée du virus ! Nous les médecins et infirmières, dans le silence, nous sommes écrasés chaque jour un peu plus par la lâcheté de l’Etat d’un côté qui nous abandonne et de l’autre, l’avancée encerclante du coronavirus. Merci l’Etat !

Heureusement que les Français ont compris en nous encourageant tous les soirs ! Là un VRAI MERCI aux seuls qui nous ont compris ! »

Site source :

le salon beige