11 juillet, fête de la translation des reliques de Saint Benoît en l’abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire

vendredi 10 juillet 2015
par  Jean-François
popularité : 15%


11 juillet, fête de la translation des reliques de Saint Benoît
en l’abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret)



L’abbaye de Fleury à Saint Benoît-sur-Loire a été fondée au VIIe siècle, sur les bords de la Loire. Elle n’a cessé, jusqu’à la révolution d’y rassembler une communauté monastique priante et agissante, placée sous la règle de Saint Benoît, équilibrée entre prière communautaire, prière personnelle et activités. Cette règle prit ainsi le pas sur celle de Saint Colomban, plus ascétique et austère.

Les reliques de Saint Benoît de Nursie (480-547), proclamé patron principal de l’Europe par le pape Paul VI, se trouvent abritées et vénérées en l’abbaye de Fleury-Saint Benoît.

Ce fut en effet Mommole, troisième abbé qui, ayant eu une vision mystique de saint Benoît, demanda à un de ses moines, Aigulfe, d’aller en Italie et de recueillir à l’abbaye de Fleury le corps de saint Benoît qui se trouvait dans le monastère du mont Cassin alors laissé à l’abandon. En même temps, le corps de sa sœur sainte Scholastique, fut ramené par un moine venu du Mans.

Cette translation eut probablement lieu en 660, comme le pensaient les moines de Fleury au XVIIe siècle, le pape à l’époque de ce transfert étant Vitalien, ainsi que le précisait l’abbé Rocher dans son « Histoire de l’abbaye royale de Saint-Benoît-sur-Loire ».

Le moine Aigulfe, qui rapporta le corps de saint Benoît et contribua ainsi à le sauvegarder, devint abbé de l’abbaye de Lérins.

Après la révolution et la dispersion des moines, l’abbaye de Fleury resta sans vie monastique. Elle connut sa refondation en 1944, avec des moines venus de l’abbaye de La Pierre-Qui-Vire en Bourgogne.

Chaque année, le 11 juillet, est célébrée la fête de la translation du corps de saint Benoît, le 11 juillet étant la date de l’arrivée de sa dépouille mortelle en l’abbaye de Fleury. Le corps du grand saint est alors porté en procession de la crypte où il repose jusqu’à la basilique où est alors célébrée la messe de sa fête.

Site à consulter :

abbaye Fleury


Navigation

Articles de la rubrique