Elisabeth de la Trinité

dimanche 22 mai 2016
popularité : 28%


Elisabeth de la Trinité



La bienheureuse Élisabeth de la Trinité est une religieuse française, carmélite, béatifiée par le pape Jean-Paul II le 25 novembre 1984 à Saint-Pierre de Rome. Le 4 mars 2016, le Vatican a annoncé sa prochaine canonisation

Elisabeth Catez, carmélite française (✝ 1906)

Cette berrichonne passera sa vie à Dijon où son père militaire avait été envoyé en garnison. Elle est très vive, passionnée, coléreuse. Elle a sept ans quand meurt son père. C’est un drame pour elle et elle veut se convertir, soutenue par sa mère qui l’aide à lutter contre son caractère difficile. Dans la bonne société dijonnaise, c’est une charmante jeune fille, premier prix de piano, recherchée par les bonnes familles pour l’un de leurs garçons. Mais elle a choisi une autre orientation pour sa vie.

Elle veut vivre ’en oraison continuelle’, puisque Dieu est présent en son cœur. Malgré sa mère très possessive, elle peut entrer au Carmel de Dijon ’pour se livrer à la vie des Trois, à l’union à Dieu’. Cinq ans d’union intime avec le Dieu-Trinité qui lui confère paix, joie et gaieté malgré la grave maladie qui l’accable bientôt et l’emportera à 26 ans dans l’amour éternel qu’elle a cherché.

Le 4 mars 2016, vers la canonisation de la bienheureuse Elisabeth de la Trinité, promulgation du décret du pape François.

Comme le 9 nov, date de sa naissance au ciel, est déjà une fête (Dédicace St Jean de Latran), l’ordre du Carmel a déplacé la fête au 8 nov.

Dès l’enfance, elle s’attacha du fond du cœur à rechercher et à contempler la sainte Trinité et, affligée, encore jeune, de multiples douleurs, elle parvint, comme elle l’avait souhaité, “à l’amour, à la lumière, à la vie”.

Martyrologe romain

Pacifiez mon âme, a-t-elle écrit, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là toute entière, toute éveillée en foi, toute adorante, toute livrée à votre action créatrice.

La Prière d’Élisabeth de la Trinité « Ô mon Dieu, Trinité que j’adore »

Ô mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en Vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité.

Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère.
Pacifiez mon âme, faites-en Votre ciel, Votre demeure aimée et le lieu de Votre repos. Que je ne Vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, toute adorante, toute livrée à votre Action créatrice.

Ô mon Christ aimé crucifié par Amour, je voudrais être une épouse pour votre Cœur, je voudrais Vous couvrir de gloire, je voudrais Vous aimer jusqu’à en mourir !
Mais je sens mon impuissance et je Vous demande de me revêtir de Vous-même, d’identifier mon âme à tous les mouvements de Votre âme, de me submerger, de m’envahir, de Vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre Vie.

Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur. Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à Vous écouter, je veux me faire tout enseignable, afin d’apprendre tout de Vous.

Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux Vous fixer toujours et demeurer sous Votre grande Lumière ; ô mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de Votre rayonnement.

Ô Feu consumant, Esprit d’amour, survenez en moi afin qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe : que je Lui sois une humanité de surcroît en laquelle Il renouvelle tout son Mystère.

Et Vous, ô Père, penchez-Vous vers Votre pauvre petite créature, ne voyez en elle que le Bien-Aimé en lequel Vous avez mis toutes Vos complaisances.
Ô mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à Vous comme une proie.

Ensevelissez-Vous en moi pour que je m’ensevelisse en Vous, en attendant d’aller contempler en Votre lumière l’abîme de Vos grandeurs.

Amen.

Ouvrages

Élisabeth de la Trinité, OEuvres complètes, édition critique réalisée par le Père Conrad De Meester, carme, éditions du Cerf, Paris 1996.

Pensées 1, présentées par le Père Conrad DE MEESTER ocd, coll. Foi Vivante, éd. du Cerf

Pensées 2 présentées par le Père Conrad DE MEESTER, ocd, coll. Foi Vivante, éd. du Cerf

Dernière retraite « Dans le ciel de notre âme », avec commentaires du Père Conrad DE MEESTER, ocd coll. Foi Vivante, éd. du Cerf

Élisabeth de la Trinité, écrits spirituels, Lettres, retraites et inédits présentés par le R. P. Philipon O. P., Paris 1996.

Les plus belles pages d’Elisabeth de la Trinité, Conrad DE MEESTER ocd, coll. Trésors du christianisme, éd. du Cerf

Chaque dimanche est une aurore 52 méditations d’Elisabeth, choisies et présentées par le Père Conrad DE MEESTER, ocd, Carmel-Edit

Lauzon Françoise de, Textes rassemblés et présentés par, Élisabeth de la Trinité « Laisse-toi aimer, plus que ceux-ci ! », éditions Parole et Silence, 120 pages.

Elisabeth de la Trinité biographie, Père Conrad DE MEESTER ocd, Presses de la Renaissance, 2007

Elisabeth de la Trinité racontée par elle-même, Père Conrad DE MEESTER, ocd, éd. du Cerf.

Ta Présence est ma joie, Père Conrad DE MEESTER, ocd, courte biographie, éd. Carmel de Dijon.

Elisabeth Catez ou l’obsession de Dieu, Didier DECOIN, coll. Communion des Saints, éd. du Cerf.

Elisabeth de Dijon, Michel HUVET, éd. de Bourgogne, coll. Biographies.

Une soif d’infini - Elisabeth de la Trinité Sa vie, son visage, Marie-Michel Hostalier, ocd, Préface de Monseigneur Cattenoz, archevêque d’Avignon, éd. du Jubilé, département Sarment.

Vie illustrée d’Elisabeth, pour enfants, coll. « Vies de lumière », Carmel de Dijon - éd. du Signe.

Petite vie d’Élisabeth de la Trinité, Bernard SESÉ, éd. DDB

Sites à consulter

Elisabeth Dijon

Nominis Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

site catholique Prière Elisabeth de la Trinité