Saint Jean-Baptiste de La Salle

jeudi 7 avril 2016
popularité : 24%


Saint Jean-Baptiste de La Salle
Fondateur des Frères des Ecoles Chrétiennes
Confesseur



« Né à Reims dans une famille bourgeoise, il est chanoine à 16 ans au chapitre de la cathédrale. Son avenir est assuré. Il est jeune séminariste quand il doit prendre en charge ses six frères et sœurs plus jeunes, à la mort de ses parents. A cause de ces responsabilités familiales, il hésite à poursuivre jusqu’au sacerdoce. Poussé par son père spirituel, il accepta de devenir prêtre à 27 ans.

L’éducation de la jeunesse le passionne. Il ouvre des écoles gratuites pour les petites filles puis pour les petits garçons. Pour les éduquer, il fonde une congrégation : les Frères des Ecoles chrétiennes. Pour s’y consacrer, il renonce à sa charge de chanoine qui lui assurait des ressources et distribue aux pauvres sa part d’héritage. Le bon bourgeois rémois partagera désormais la pauvreté de ses frères. Malgré les procès que lui font les maîtres d’écoles pour concurrence illicite, malgré les contradictions à l’intérieur même de son Ordre, saint Jean-Baptiste poursuit son œuvre, inventant une spiritualité et une pédagogie nouvelles. C’est ainsi que l’apprentissage de la lecture se fait dans ses écoles, non sur le latin, mais sur le français !

Au milieu des tribulations, l’œuvre s’étend à travers la France et, aujourd’hui encore, à travers le monde. Il meurt un Vendredi Saint, lui dont le cœur, des années durant, avait été transpercé par les trahisons et les calomnies. Le Pape Pie XII l’a déclaré "patron de tous les éducateurs chrétiens. »

Voir aussi le site Internet des Lasalliens en France et sur le site du diocèse de Reims : Jean-Baptiste de La Salle - Un saint rémois (1651-1719).

Mémoire de saint Jean-Baptiste de la Salle, prêtre de Reims, qui eut à cœur l’éducation humaine et chrétienne des enfants, surtout chez les pauvres, fonda dans ce but l’Institut des Frères des Écoles chrétiennes, pour lequel il supporta bien des tribulations, et mourut à Rouen en 1719, ayant bien mérité du peuple de Dieu.
Martyrologe romain »

Site source à consulter

nominis