Sainte Geneviève

dimanche 3 janvier 2016
popularité : 38%


Sainte Geneviève (v.420-v.500)
Vierge de Nanterre
Patronne de Paris
Patronne de la Gendarmerie



Fête le 3 janvier

Prions Sainte Geneviève, patronne de Paris, patronne de la Gendarmerie.

Née à Nanterre vers 420, l’évêque saint Germain l’Auxerrois la remarque alors qu’elle a sept ans, et la consacre à Dieu.

Quand en 451 les Huns de Attila menacent la ville, elle persuade les Parisiens de ne pas s’affoler et de rester. Elle acquiert ainsi un grand prestige. En 475, le chef franc, Childéric, assiège Paris et veut réduire ses habitants par la famine. Elle intervient encore et use de son influence pour se rendre en Champagne, jusqu’à Troyes, afin d’y obtenir des vivres qu’elle rapporte en bateau sur la Seine.

Sa réputation court jusqu’en Syrie où saint Syméon le Stylite, du haut de sa colonne, se recommande à sa prière.

Après sa mort vers 500, sainte Geneviève continue de protéger Paris. A plusieurs reprises, la procession de ses reliques à travers la ville écarte l’ennemi. Elle a donné son nom à cette colline qui surplombe la Seine.

Sites de mémoire et lieux de prières

- Église Saint-Étienne-du-Mont à Paris
Place Sainte Geneviève, 5e arr. - M° Cardinal-Lemoine

Elle conserve la châsse de Geneviève, que des brassées de cierges illuminent encore aujourd’hui.

- Sainte-Geneviève-des-Grandes-Carrières

174, rue Championnet, 18e arr. - M° Guy Môquet
Cette église fait mémoire de la patronne de Paris.

- Parvis de Notre-Dame
M° Cité
Une autre église Sainte-Geneviève se trouvait sur le parvis, Sainte-Geneviève des Ardents ou des Arcis, qui fut détruite en 1747. Son tracé est indiqué sur le pavage du parvis.

Le Panthéon (ex-église Sainte-Geneviève)

Place du Panthéon, 5e arr. - RER B, Luxembourg

En 1757, une nouvelle église est commencée en son honneur. Elle est, depuis la Révolution, le Panthéon des hommes illustres. A l’intérieur, des fresques de Puvis de Chavannes retracent la vie de sainte Geneviève.

Ile Saint-Louis - M° Sully-Morland

Une statue moderne de sainte Geneviève, sur le pont de la Tournelle, côté rive gauche, rappelle qu’elle veille et protège Paris.

Source :

Paris catholique

le 3 janvier 512 : mort de sainte Geneviève, patronne et protectrice de Paris

La tradition retient cette date comme étant celle où la sainte sauve Paris des hordes d’Attila. C’est aussi à cette que l’Eglise célèbre cette sainte. Sainte Geneviève, patronne de Paris, nait à Nanterre, vers l’an 422. Sa vie peut se résumer dans cette parole de saint Paul :

« Dieu choisit dans ce monde les instruments les plus faibles pour confondre l’orgueil et les prétentions des hommes. »

Elle n’est âgée que de sept ans quand saint Germain, évêque d’Auxerre, traversant le village de Nanterre, où elle habite, discerna, grâce à la lumière divine, cette modeste enfant au milieu de la foule :

« Béni soit, dit-il à ses parents, le jour où cette enfant vous fut donnée. Sa naissance a été saluée par les anges, et Dieu la destine à de grandes choses. » Puis, s’adressant à la jeune enfant, il la confirma dans son désir de se donner tout à Dieu :

« Ayez confiance, ma fille, lui dit-il, demeurez inébranlable dans votre vocation ; le Seigneur vous donnera force et courage. »

Geneviève reçoit le voile à quatorze ans, des mains de l’archevêque de Paris, et, après la mort de ses parents, quitte Nanterre pour Paris chez sa marraine. Malgré ses extases, ses miracles, elle devient l’objet de la haine populaire que le démon jaloux suscite contre elle. Lors d’un nouveau passage de saint Germain de Nanterre, ce dernier affirme :

« Cette vierge, sera votre salut à tous. »

Bientôt, en effet, le terrible Attila, surnommé le Fléau de Dieu, envahit la Gaule ; mais Geneviève prêche la pénitence, et prédit que Paris ne sera même assiégé.

La sainte meurt à quatre-vingt-neuf ans, le 3 janvier 512. Le reliquaire contenant les restes de Sainte Geneviève, situé dans une crypte de l’église Sainte Geneviève comportait une grande quantité d’or, d’argent et de pierres précieuses, donnée par des nobles parisiens. Tout sera pillé en 1793 par les révolutionnaires, qui vont aller jusqu’à bruler une partie de ses reliques avant de les jeter dans la Seine. L’église Sainte Geneviève, confisquée en 1791 avec l’abbaye dont elle dépendait, est abattue de 1801 à 1807... Ce ne sera hélas pas le seul exemple de profanation de symboles chrétiens par la Révolution ! (lire à ce sujet « un inventaire du saccage » écrit par René Sédillot)...

La pierre tombale, supportant le corps de la Sainte depuis 512, a été épargnée en 1793 par manque d’intérêt. Elle est retrouvée en 1802 avant d’être transférée de l’église Sainte Geneviève à l’église Saint-Etienne-du-Mont, où une chapelle lui est dédiée en 1852 : la pierre tombale va être recouverte d’une châsse, véritable manteau d’orfèvrerie, une copie de la statue qui ornait l’ancienne église Sainte Geneviève a été intégrée dans l’autel, trois reliquaires comportant les dernières reliques de la Sainte, qui avaient été distribuées à d’autres paroisses, sont déposés au pied de la statue.

Source :

le salon beige

« Souvenez-vous », en l’honneur de Sainte Geneviève

(prière réécrite par Frère Maximilien-Marie à partir d’un formulaire du XIXe siècle)

Souvenez-vous, ô très glorieuse Sainte Geneviève, de vos anciennes bontés pour le Royaume des Lys et n’abandonnez pas aujourd’hui votre France : souvenez-vous de votre amitié pour Sainte Clotilde et pour Clovis et de toutes ces grâces que depuis plus de quinze siècles vous n’avez cessé d’obtenir à notre pays et à la capitale dont vous êtes la céleste protectrice ; souvenez-vous de tous les bienfaits, de toutes les guérisons – physiques et spirituelles – , et de toutes les protections que vous avez généreusement accordés à tous ceux qui ont eu recours à votre puissante intercession…

Sainte Geneviève, nous recourrons encore à vous ! Nous vous recommandons notre Eglise, notre pays et nos familles : nous vous prions pour la conservation de la Foi catholique, pour la conversion des pécheurs et pour la persévérance des justes ; nous vous invoquons pour le soulagement de nos malades et la consolation de ceux qui sont affligés ; nous vous supplions pour nous-mêmes et pour notre salut à tous ; nous vous implorons d’une manière toute spéciale pour ceux qui président aujourd’hui aux destinées de la France et nous vous demandons instamment de leur obtenir la grâce de revenir au Christ qui, seul, est Roi des Francs et à Sa Loi de sainteté et d’amour !
Nous remettons avec confiance entre vos mains nos intérêts spirituels et temporels (on peut ici mentionner les grâces particulières que l’on sollicite), vous suppliant de vous faire notre avocate auprès de Dieu, de veiller toujours sur nous dans les maux qui nous menacent, et de nous obtenir tous les biens qui nous sont nécessaires pour vivre ici-bas en conformité avec la sainte volonté de Dieu.

Sainte Geneviève, ne soyez pas insensible à nos prières, mais écoutez les favorablement, daignez les exaucer et nous bénir.

Ainsi soit-il.

Prière pour demander la protection de Sainte Geneviève,sur sa ville de Paris

Sainte Geneviève, patronne de Paris, gardez de tout danger cette cité qui est vôtre, comme vous l’avez jadis protégée de l’invasion des hordes barbares.

Par vos prières, protégez encore cette ville – et le pays dont elle est la tête – des inondations, des tremblements de terre, de la famine, des épidémies, des attentats et de toute violence.

Eloignez du pays tout entier la guerre, l’invasion et la guerre civile !
Ô sainte Geneviève, céleste protectrice de Paris, priez pour tous ceux qui souffrent dans cette ville ; priez pour les prisonniers et pour tous les malades : les malades du corps, les malades de l’esprit et les malades de l’âme.

Priez pour ceux qui sont sans travail, pour ceux qui sont sans abri, pour ceux qui peinent sous le poids de travaux trop lourds, pour ceux qui sont accablés de soucis et par l’inquiétude pour le lendemain ; priez pour tous ceux qui sont tentés par le désespoir…

Vous qui, par vos prières et par vos jeûnes, avez ramené de nombreux pécheurs dans la voie du salut, priez pour tous ceux qui errent hors des voies du salut, pour pour la conversion de tous les pauvres pécheurs qui, dans cette grande cité, ont fait de l’argent et de toutes sortes de vices les « dieux » auxquels ils sacrifient tout…
Bénissez ceux qui sont dans la joie, ainsi que tous nos bienfaiteurs.

Appelez sur nous tous la bénédiction de Dieu, afin qu’Il protège nos familles, nos enfants, nos malades et nos vieillards ; qu’Il nous accorde de vivre en paix et sans péché, et de le glorifier tous les jours de notre vie !

Ô sainte Geneviève, nous vous le demandons encore, intercédez pour nous tous auprès de Dieu, afin qu’Il ait pitié de nous, qu’Il nous accorde le pardon de nos fautes, et qu’Il accueille nos prières avec bienveillance : gardez-nous forts et fidèles dans la Sainte Eglise du Christ, afin de chanter d’une seule voix et d’un seul cœur le Père, le Fils et le Saint-Esprit !

Ainsi soit-il !

Litanies de Sainte Geneviève

(pour la récitation privée)
Seigneur, ayez pitié de nous !
Seigneur, ayez pitié de nous !
Jésus-Christ, ayez pitié de nous !
Jésus-Christ, ayez pitié de nous !
Seigneur, ayez pitié de nous !
Seigneur, ayez pitié de nous !
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, sainte Vierge des Vierges, priez pour nous.
Sainte Geneviève, dès l’enfance comblée par Dieu, priez pour nous.
Sainte Geneviève, consacrée au Christ par saint Germain, priez pour nous.
Sainte Geneviève, docile au Saint-Esprit, priez pour nous.
Sainte Geneviève, au zèle intrépide pour la foi, priez…
Sainte Geneviève, héroïquement dévouée à l’Eglise, ppn.
Sainte Geneviève, modèle de vie vécue pour Dieu,
Sainte Geneviève, discrète auxiliaire du Clergé,
Sainte Geneviève, qui avez souffert pour votre vocation,
Sainte Geneviève, qui avez connu l’hostilité et l’abandon,
Sainte Geneviève, qui passiez des heures à prier,
Sainte Geneviève, dont les jeûnes et la prière sauvaient la Cité,
Sainte Geneviève, qui aviez pour les rois une exigeante amitié,
Sainte Geneviève, dont la sagesse éclairait les païens,
Sainte Geneviève, dont la prudence guidait les chefs,
Sainte Geneviève, dont la pureté triomphait des calomnies,
Sainte Geneviève, dont la force relevait les courages défaillants,
Sainte Geneviève, qui compatissiez aux souffrances des petits,
Sainte Geneviève, qui nourrissiez miraculeusement les miséreux,
Sainte Geneviève, qui réconciliez les pécheurs avec Dieu,
Sainte Geneviève, qui rameniez à l’Eglise les égarés,
Sainte Geneviève, qui lisiez dans les coeurs,
Sainte Geneviève, qui guérissiez les malades,
Sainte Geneviève, qui arrêtiez les inondations,
Sainte Geneviève, qui rétablissiez la paix entre les ennemis,
Sainte Geneviève, qui adoucissiez le sort des prisonniers,
Sainte Geneviève, qui chassiez les démons,
Sainte Geneviève, qui protégez notre patrie,
Sainte Geneviève, qui veillez sur Paris, priez pour nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
V./ : Priez pour nous, ô Sainte Geneviève,
R./ : Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Prions :

Répandez sur nous, Seigneur, l’esprit de connaissance et de dilection dont vous avez rempli votre servante Geneviève, afin qu’attentifs à suivre son exemple, nous vous servions de tout notre coeur et vous plaisions par notre foi et par nos oeuvres. Nous vous le demandons par Notre-Seigneur Jésus-Christ, votre Fils, qui vit et règne avec vous, dans l’unité du Saint-Esprit, un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

Source :

le blog du Mesnil