Arno Klarsfeld : « non à une Troisième Guerre mondiale pour l’Ukraine »

vendredi 27 janvier 2023
popularité : 2%

Arno Klarsfeld : « non à une Troisième Guerre mondiale pour l’Ukraine »

« L’avocat franco-israélien Arno Klarsfeld s’est fait remarquer ces derniers mois sur les réseaux sociaux pour ses publications appelant à la conclusion d’une paix négociée entre Russes et Ukrainiens. Privé de parole dans nombre de médias car accusé d’être un « idiot utile de Poutine », il s’est confié à VA +.

Arno Klarsfeld, qui écrivait il y a 20 ans une tribune Pour la guerre dans Le Monde, en faveur de l’intervention en Irak, a bien changé. Son audience aussi. A l’époque, il’ était de toutes les émissions, de tous les plateaux de télévision. Mais aujourd’hui, la position qu’il défend n’est plus dans l’air du temps et il n’est plus invité nulle part.

Depuis plusieurs mois, l’avocat de l’association des Fils et filles de déportés juifs de France tente d’alerter l’opinion sur la « glorification » par l’Etat ukrainien de personnalités historiques controversées impliquées dans des massacres de Juifs durant la Seconde guerre mondiale par le gouvernement ukrainien, comme celle de Stepan Bandera. Il s’était déjà opposé à l’entrée dans l’Union Européenne de l’Ukraine dans Le Point en septembre dernier, arguant que faire des héros de ceux qui ont collaboré avec les nazis durant l’occupation de l’Ukraine à partir de 1941 ne pouvait être en accord avec les valeurs européennes.

Les mois de guerre passant, et les appels de l’Ukraine à la livraison de matériel toujours plus lourd se faisant de plus en plus pressants, Arno Klarsfeld s’est renforcé dans ses convictions, s’inquiétant notamment du symbole que constituerait la livraison de chars allemands à l’Ukraine pour combattre l’envahisseur russe, à ses yeux un rappel sinistre des Panzer de la Wehmarcht fonçant vers Moscou lors de l’opération Barbarossa.

Inquiet de l’escalade en cours dans la région, le fils des “chasseurs de nazis” Serge et Beate Klarsfeld a depuis lancé une pétition intitulée Non à une Troisième guerre mondiale pour le Donbass, qui a récolté plus de 5000 signatures en 2 jours. Il appelle aujourd’hui la France et l’Allemagne à pousser vers une paix négociée entre Russes et Ukrainiens sur la base d’un partage de la région du Donbass, région « mi-russe, mi-ukrainienne » selon ses mots.

Un discours qui lui vaut aujourd’hui les louanges de milliers d’internautes pro-russes, mais aussi de citoyens simplement inquiets d’un possible conflit mondial. Sous ses tweets, on peut aussi lire des centaines de commentaires d’insultes et d’invectives de la part de soutiens de l’Ukraine, l’accusant notamment d’être un « collabo » digne d’un Marcel Déat en 1939.

Le philosophe Bernard-Henri Lévy, qui est engagé en faveur de l’Ukraine depuis la révolution du Maïdan en 2014, s’est même fendu d’une attaque à peine voilée contre Arno Klarsfeld, parlant des « idiots utiles de la propagande poutinienne » dans le journal Le Point. Sollicité par VA + pour participer à un débat contre l’avocat, BHL n’a pas donné suite.

Celui qui est devenu aujourd’hui « infréquentable », selon les mots du magazine Marianne, a répondu en exclusivité aux questions de VA + de mettre au clair ses positions iconoclastes. « On se dirige vers une Troisième Guerre mondiale, petit à petit », a-t-il déclaré à notre micro. « Je ne suis pas un idiot utile de Poutine, je suis peut être idiot, mais en tous cas j’ai le souci de la vérité, je ne mens pas, je n’essaie pas de travestir la vérité » a-t-il conclu. »

Par Jonathan Moadab, VA Plus
Publié le 26 janvier 2023

Site source :

valeurs actuelles


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 14 janvier 2024

Publication

1526 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

60 aujourd’hui
152 hier
475918 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés