Henri d’Anselme, le « héros au sac à dos » d’Annecy

lundi 19 juin 2023
popularité : 41%

Henri, le « héros au sac à dos » d’Annecy

« Le drame a ému la France entière. Il faisait beau, à Annecy, ce jeudi matin, et de nombreuses familles étaient sorties. Pendant que les plus grands étaient à l’école, les petits étaient au square. Et la suite est, hélas, déjà connue. Un individu a surgi, couteau au poing, et a frappé, visant spécifiquement les tout-petits dans leurs poussettes. Tétanisés, la plupart des témoins n’ont pas bougé pas, certains ont pressé le pas pour s’écarter, d’autres se sont contentés de filmer. Et puis un jeune homme, chargé de deux sacs à dos, est apparu, s’opposant physiquement aux coups de l’assassin, détournant son attention et le sortant du périmètre où se trouvaient les bébés. Il s’est servi de l’un de ses sacs à dos comme d’une protection, avant de s’en débarrasser pour poursuive plus vite l’assaillant. Très vite, les réseaux sociaux l’ont surnommé « le héros au sac à dos ».

Il s’appelle Henri d’A. et est âgé de 24 ans. Originaire de l’Ouest parisien, issu d’une famille nombreuse catholique pratiquante, il faisait depuis plusieurs semaines un Tour de France à la rencontre des cathédrales. « Avant tout une démarche personnelle et même spirituelle », confiait-il à Aleteia. Dans ses nombreux messages sur les réseaux sociaux, en particulier son compte Instagram intitulé « Le chant des cathédrales », le jeune homme, parti de l’abbaye du Barroux, apparaissait au fil des jours heureux et enthousiaste. Un périple de neuf mois à travers la France qui mena à Annecy cet ancien chef scout d’Europe. C’est d’ailleurs ainsi que le décrit une jeune étudiante l’ayant côtoyé au cours d’un camp ski, il y a quelques années : « Le genre bon scout, serviable et discret. » Le plus fort protège le plus faible : Henri a eu l’occasion, en ce jeudi matin, de mettre en pratique cette célèbre devise scoute, au péril de sa vie.

« J’ai le souvenir d’un garçon passionné, formidable et joyeux », sourit, quant à lui, l’ancien journaliste d’un média catholique chez qui Henri avait fait près de deux ans d’alternance jusqu’à son départ. Après des études de philo à l’IPC et l’obtention d’un master en management, Henri fut, un temps, tenté par le journalisme - les auditeurs de Radio Courtoisie ont d’ailleurs eu l’occasion de l’entendre. Mais il a finalement mis tout cela entre parenthèses pour faire vivre son projet.

Au fond, lui qui comptait sur « l’aide de la Providence » aura été une aide providentielle pour les victimes. Le pèlerin marchant à la rencontre de Dieu fit la rencontre du Diable et lui barra la route.

Il ralliait les cathédrales et se révéla encore plus solide qu’elles.
Joint par sms, il préfère différer une éventuelle prise de parole et nous a simplement demandé de « prier pour les enfants ». »

Site source :

bvoltaire


Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 18 mai 2024

Publication

1533 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

436 aujourd’hui
117 hier
492343 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés